Pétition Publique Logotype
Début | Créer Pétition | Recommander à un ami |Pétitions actuelles |
L’une des plus anciennes méthodes de la démocratie      Pétition Publique - Page initialewww.petitionpublique.fr

Liste des signataires | SIGNER cette pétition

Pétition Soutien au couple jugé pour non vaccination de leurs enfants !

Pour:Ministre de la santé, Premier ministre, Assemblée nationale, Sénat, Président de la république française

Il est déplorable que dans un pays démocratique, un pays de droits, comme la France, on puisse rendre obligatoire la vaccination pour nos enfants. Cette obligation n'est finalement qu'une atteinte à l'intégrité du corps de nos enfants. Sachant qu'en plus des études prouvent que les vaccins sont extrèmement dangereux car contenant des produits toxiques voire mortels comme le mercure et l'aluminium, quel est donc l'intérêt de nos dirigeants, si ce n'est contaminer la population, la rendre stérile, malade, la contrôler en apportant la solution aux maladies inoculées par d'autres vaccins ou médicaments tout au long de notre vie, faisant ainsi fonctionner les entreprises pharmaceutiques lucratives.

Soutenons ce couple qui sera jugé pour avoir refusé de vacciner ses enfants.
Marc et Samia, "adeptes des médecines douces", comparaissent jeudi à Auxerre. Ils risquent deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.

L'information, révélée par France Info mercredi soir, va inévitablement susciter un vaste débat. Dans l'Yonne, Samia et Marc Larère comparaissent jeudi après-midi devant le tribunal de grande instance d'Auxerre pour avoir refusé de faire vacciner leurs deux enfants, âgés de 15 mois et 3 ans. "Il y a des études sérieuses qui sont menées aujourd'hui et qui prouvent que les vaccins peuvent rendre malades nos enfants plus que les protéger", estime Samia Larère. "Il y a des adjuvants (dans ces vaccins) comme le mercure et l'aluminium qui sont dangereux."

D'après France Info, ces jeunes parents ne sont "pas des illuminés, pas des extrémistes, ils n'appartiennent pas à une secte et ne sont pas guidés par des convictions religieuses". Marc et Samia expliquent qu'ils sont "adeptes des médecines douces, ils mangent bio quand ils le peuvent". Et, au fil des ans, ils sont devenus extrêmement méfiants à l'égard de la "puissance des laboratoires pharmaceutiques en France".



Question prioritaire de constitutionnalité

Sauf que, outre la santé de leurs enfants, ce choix a de lourdes conséquences pour le couple : en refusant de faire vacciner leurs enfants, Marc et Samia sont hors la loi et s'exposent à des sanctions pénales (deux ans de prison et 30 000 euros d'amende). De surcroît, ils sont dans l'impossibilité de faire inscrire leurs enfants à l'école, dans une crèche ou dans un centre aéré. Autant de structures qui exigent des certificats de vaccination pour accueillir les enfants.

Jeudi, en début d'audience, l'avocat du couple Larère déposera une question prioritaire de constitutionnalité sur la libre vaccination. "Je veux poser la question au Conseil constitutionnel", explique à France Info Me Emmanuel Ludot. "Est-ce que le droit à la santé permet à des parents de refuser une vaccination dite obligatoire ?" au regard d'effets secondaires qui peuvent être "lourds", selon lui.

Débat public

"Il y a un mouvement de défiance contre les vaccins qui me préoccupe", a réagi jeudi matin la ministre de la Santé Marisol Touraine. "Les vaccins sauvent des vies, il ne faut pas l'oublier", a-t-elle martelé, avant de préciser : "Il n'y a pas de raison particulière d'avoir des inquiétudes sur les adjuvants." Avant de conclure : "La liberté s'arrête là où commence la santé publique."

À la mi-septembre, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), instance chargée de conseiller et orienter le gouvernement sur les questions de santé, appelait à un débat public en France sur l'obligation de vaccination pour les enfants. "Le maintien ou non du principe de l'obligation vaccinale en population générale relève d'un choix sociétal, lequel mérite un débat que les autorités de santé se doivent d'organiser", estimait l'instance, qui notait que, parmi les grands pays industrialisés, seuls deux maintiennent l'obligation de vaccination pour les enfants : l'Italie et la France.

En France, seuls trois vaccins sont obligatoires : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Entre 3 et 5 % des enfants ne sont pas vaccinés contre ces maladies ... seulement !


Les signataires

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.
Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

Créer Pétition | À propos de nous | FAQ | Politique de confidentialité | Termes et conditions | Envoyer à un ami | Contactez-nous

Bookmark and Share

Pétition Publique

Pétition Publique © 2008-2020. Tous droits réservés.